Parcours Occitans

Home / Art et culture / Itinéraires / Parcours Occitans

La province de Cuneo se situe sur l'extrême bord oriental de l'Occitanie, territoire linguistique localisé en grande partie dans le sud de la France et qui s'étend jusqu'à la petite vallée d'Aran en Catalogne (Espagne). Chez nous, l'Occitanie, avec ses treize vallées dans le territoire piémontais et avec son paysage âpre de montagne, se démarque du reste du territoire occitan. En arrivant de la plaine du Pô, les vallées s'ouvrent en éventail vers l'ouest : la couronne des sommets à l'horizon se teint d'un rose pâle aux premières lueurs du matin et disparaît en contre-jour dans le ciel du soir.

Pendant longtemps, les vallées sont restées peu accessibles et ont développé des spécificités, aussi bien dans la langue que dans les traditions. Mais les vallées ne loin d'être isolées : les sentiers et les routes ont sans cesse été parcourus depuis le Moyen-Âge, d'un versant à l'autre, aussi bien sur le territoire actuel italien que sur le territoire français. La preuve en est la langue d’oc qui unit ces gens, le legs artistique des peintres qui y ont opéré, les métiers itinérants qui portaient les gens de la mer Méditerranée à la montagne, d'une vallée à l'autre, des montagnes à la plaine du Pô et au-delà. 

Les montagnes demandent un pas lent et constant pour monter vers le sommet. Il faut cette même patience pour découvrir, dans les villages, dans les faubourgs, dans les petites vallées latérales, les beautés de ce territoire qui demande d'être parcouru tranquillement, avec un regard attentif et un pas silencieux afin d’apprécier la nature du lieu et les signes des hommes qui ont essayé d’y vivre. 

Les treize vallées conservent un patrimoine de beautés naturelles et géologiques, de phénomènes karstiques, de flore et de faune, de culture architecturale, musicale, littéraire, de traditions culinaires. Malheureusement, à cause du dépeuplement depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, le maintien de ces richesses est confié à un nombre bien insuffisant de personnes. Souvent, les prés laissent place au maquis, les chevreuils et les sangliers se réapproprient les terrains destinés aux jardins potagers. 

Une nouvelle conscience du respect et de la tutelle, aussi bien de l’environnement que des traditions, a fait en sorte que certains parcs naturels soient classés et que des musées du territoire soient créés pour garantir la mémoire de ce site et pour réaffirmer que la montagne est une richesse que nous ne devons pas laisser nous échapper. 

 

Découvrez les vallées occitanes une à une, téléchargez le Guide des Vallée Occitane de la Province de Cuneo