MONDOVI': le berceau du Baroque Piémontais et capitale de la montgolfière

Home / Art et culture / Itinéraires / MONDOVI': le berceau du Baroque Piémontais et capitale de la montgolfière
Ph. T. Aimar - Piazza Maggiore
Ph. T. Aimar - Piazza Maggiore
Tour des Bressani
Montgolfières
Céramiques du coq

La ville de Mondovì, chef-lieu de la région “monregalese”, fut fondée en 1198 par les habitants de Vicoforte, Vasco et Carassone, qui, à cause de la haine vers l’Evêque de Asti, leur Seigneur, se réfugièrent sur un mont afin d’y fonder une agglomération d’habitations. C’est pour cette raison que la nouvelle ville fut appelée Monte di Vico et ensuite Mondovì. En 1290, Mondovì obtint contre paiement l’autonomie communale mais subit peu après de violentes occupations : de la maison d’Anjou à celle de Savoie, des Visconti au Marquis du Monferrato, des Français aux Autrichiens. En 1800, avec la bataille de Marengo, il passa sous la domination française et y resta jusqu’à la chute de Napoléon en 1815 alors qu’il refit partie du Royaume de Sardaigne.

La partie haute de la ville (Piazza), que l'on peut rejoindre avec le moderne funiculaire conçu par Giorgetto Giugiaro, est renfermée sur un col à l’intérieur des murs médiévaux et domine les quartiers sous-jacents. Les rues de Piazza convergent vers la belle Piazza Maggiore, entourée par les arcades, accueillant le Palais des Bressani (XIIIème siècle), les palais du Gouverneur, de la Sous-préfecture, de l’Hôtel de Ville et la partie baroque de l’église et du collège des Jésuites. L’église des Jésuites, dédiée à Saint François Xavier et appelée “la Missione”, fut édifiée par Boetto au XVIIème siècle et peinte à l’intérieur par Pozzo qui démontra son habilité pour les perspectives confirmée par la suite dans les œuvres réalisées à Rome et Vienne. Pour permettre la mise en place du parcours de visite innovant "Infinitum", à partir du 30 juin 2019, l'église ne sera ouverte que par une porte.
Le Palais Fauzone di Germagnano, Piazza Maggiore, accueille le Musée de la Céramique Vecchia Mondovì, un musée multimédial de dernière génération. Les salons du palais donnent sur la place, sur les Alpes Maritimes, sur la plaine de Cuneo et sur les Langhe Monregalesi, et conservent, grâce à un travail de restauration minutieux, les fresques, les décors en stuc et les ameublements datant de plusieurs siècles.

Non loin de là, dans la Via della Misericordia, se trouve le Musée Civique de l’imprimerie, la plus complète collection publique de machines et équipements pour la presse aujourd'hui existante en Italie. En raison de la restructuration et de la récupération fonctionnelle de l’historique Palazzo delle Orfane, le musée est actuellement fermé au public. Au terme des travaux, les visiteurs pourront accéder à un centre culturel multifonctionnel rénové et revenir apprécier la collection typographique dans un nouveau parcours muséographique innovant, adapté à un public de tous âges.

En poursuivant au nord, on arrive à l’Evêché, actuellement fermè pour restauration. Le palais etait la siège de l’université de 1556 jusqu’au XVIIIème siècle présentant des salles remarquable tels que le Salon des Lauree et la Salle des Tapisseries, tissées par F. van den Hecke sur cartons de Rubens de 1619. Juste après, on tombe sur la Cathédrale de S. Donato, dont la structure du XVIIIème siècle est de l’architecte Gallo de Mondovì, et sur le jardin du Belvedere dominé par la Tour des Bressano offrant un splendide panorama. Le quartier de Piazza abrite également la Synagogue du XVIIIème siècle et l’église de la Misericordia, autre exemple de l’inspiration juvénile de Gallo.

Dans le quartier de Breo, où se trouve l’Hôtel de Ville et le centre de la vie commerciale, on peut admirer l’église des S. Pietro et Paolo avec sa façade baroque et le “Moro”, un étrange automate protagoniste du Carnaval monregalese qui se lève de son trône pour battre les heures. Parmi les autres bâtiments à visiter, on signale les hôtels nobiliaires et l’imposante église baroque de S. Filippo, dessinée par Gallo et édifiée en 1734-57.

Le long de la route descendant vers Vicoforte, on conseille un arrêt à la petite Chapelle de Santa Croce avec son magnifique cycle de peintures – attribué à Antonio di Monteregale et réalisé entre 1450 et 1460 – montrant l’influence de Jacquerio.

Les ateliers de la vieille ville offrent de bonnes occasions d’achats : à ne pas manquer, les céramiques avec leur coq, véritable symbole de la ville.

Mondovi est considérée comme la capitale de la montgolfière. Grâce à ses conditions territoriales et climatiques particulières, la ville est le lieu idéal pour entreprendre des vols touristiques: à bord de ballons colorés suspendus dans l’air, on peut admirer un splendide panorama qui, depuis la ville de Mondovì, s'étend sur la plaine piémontaise, la chaîne alpine occidentale et les collines des Langhe. Depuis 1988, à l'occasion de l'Epiphanie, il y a chaque année la Rencontre Aérostatique Internationale, un événement très renommé impliquant des équipages et des montgolfières du monde entier. 

Informations touristiques
Office de tourisme IAT
Piazza Maggiore, 1– 12084 Mondovì
Tél. +39.0174.330358
e-mail turistico@comune.mondovi.cn.it