Les cours des Savoie: Racconigi, Val Casotto, Vicoforte, Vinadio

Home / Art et culture / Itinéraires / Les cours des Savoie: Racconigi, Val Casotto, Vicoforte, Vinadio
Ph. Archives Château de Racconigi - entrée château
Ph. T. Aimar - Sanctuaire de Vicoforte
Ph. Ass. Culturale Marcovaldo - Fortin de Vinadio
Ph. E. Bono - Maison de chasse Pian del Valasco

Dans les élégants salons du Château de Racconigi, avec de nombreux meubles d’époque et une volumineuse pinacothèque, on peut retracer l’histoire de la famille des rois d’Italie. Forteresse à l’origine, elle devint résidence de chasse et subit au cours des siècles plusieurs transformations : au XVIIème siècle (Guarino Guarini), au XVIIIème siècle (architecte Borra) et au XIXème siècle, avec l’agrandissement du bâtiment par Ernest Melano et Pelagio Palagi. Le château porte l’empreinte des travaux de restauration voulus par Carlo Alberto pour lui donner le statut de Résidence Royale. Très fréquenté par la cour de Savoie, le château de Racconigi subit d'autres rénovations au XXème siècle. On peut visiter le premier étage et le deuxième étage résidentiels, les grandes cuisines et la chapelle royale. De mars à novembre, on peut également visiter le parc anglais (170 h.) avec les serres les plus célèbres d’Europe et la Margaria néogothique.

Dans la zone du Monregalese, à Vicoforte, se dresse le Sanctuaire Basilique Regina Montis Regalis voulu par Carlo Emanuele I de Savoie qui fit commencer les travaux en 1596. Au XVIIIème siècle, l’architecte Francesco Gallo contruit la coupole elliptique la plus grande du monde, peinte à fresque représentant la vie et la gloire de Marie. Le sanctuaire abrite la dépouille du duc Carlo Emanuele I dans la chapelle de S. Bernardo et de sa fille Margherita dans la chapelle de S. Benedetto.

En poursuivant vers les montagnes dans le territoire de Garessio, en Vallée Casotto, on arrive au Château Royal. Le bâtiment actuel, né comme Chartreuse, fut édifié comme palais de chasse par les Savoie et, en particulier, par Carlo Alberto. Vittorio Emanuele II, passioné de chasse, fréquentait cette cour avec la princesse Maria Clotilde. Il est femrée.

En Vallé Stura, le fort de Vinadio est l’un des exemples les plus intéressants d’architecture militaire de la chaîne des Alpes. L’édification du Forte Albertino se déroula sous le règne de Carlo Alberto entre 1834 et 1847 : il devait représenter une forteresse inexpugnable pour la défense de la frontière entre l’État Piémontais et la France mais ne fut jamais théâtre d’importantes opérations militaires (ouvert de juin à octobre).

À Valdieri, en Vallée Gesso, le roi chasseur Vittorio Emanuele II fit construire (à la fin du XIXème siècle) une “maison de chasse” dans la zone du plateau de Valasco. Après les travaux de restauration, la maison de chasse a été transformé en refuge alpin avec bar et restaurant. On peut réjoindre le Refuge Valasco à pied avec une promenade d’une heure en partant des Terme di Valdieri. Entre 1857 et 1870, le roi Vittorio Emanuele II fit construire en Vallée Gesso sa résidence d’été à S. Anna di Valieri, le palais de chasse à S. Giacomo di Entracque et, à Terme, fit construit quatre chalet de type suisse. Deux de ces chalets existent encore aujourd’hui et ont été restaurés : la “Casa della bella Rosin” et le “Casino di Caccia”. Les maires de la vallée, compte tenu de la passion du roi pour la chasse, lui permirent de créer la Réserve Royale de Chasse.

Pour tout autre renseignements sur les monuments (horaires, visites, contacts) visitez la section Art et culture